Questions fréquemment posées

Questions générales

Nos produits sont vendus dans les magasins de produits de santé naturels, dans les épiceries et auprès de détaillants en ligne de l’ensemble du Canada. Nous vendons aussi nos produits sur notre propre site Web! Pour trouver un détaillant proche de chez vous, il vous suffit de consulter notre localisateur de magasins.

À son état brut, une plante médicinale est généralement difficile à assimiler pour le corps. C’est pourquoi nous produisons des teintures. Pendant des siècles, il a fallu de l’eau et de l’alcool pour libérer les ingrédients actifs d’une plante brute et les rendre entièrement biodisponibles. Une solution à base d’eau ne suffit pas. De plus, l’alcool stabilise une plante et joue le rôle d’agent de conservation. Cependant, si vous voulez enlever l’alcool d’une teinture, il suffit de faire bouillir de l’eau. Retirez ensuite l’eau du feu et versez-y la quantité de teinture désirée, puis faites reposer l’eau environ 10 minutes. Cette procédure permettra d’évaporer la majorité de l’alcool.

Si aucune posologie n’est indiquée spécifiquement pour les enfants, mieux vaut consulter un professionnel de la santé ou un naturopathe avant de donner le produit à votre enfant.

Le fait de prendre une teinture à jeun facilite son assimilation. Vous pouvez prendre la teinture en tout temps, jusqu’à cinq minutes avant un repas. Si vous devez la prendre après un repas, mieux vaut attendre quelques heures. Si cela n’est pas possible, mieux vaut prendre votre teinture durant le repas plutôt que de ne pas la prendre du tout.

Non, nous vendons nos produits uniquement au Canada.

Les sédiments se forment par précipitation, un processus naturel, qui est normal pour la majorité des teintures. Il se manifeste parfois lorsque la teinture a été filtrée et embouteillée et lorsque des substances se séparent d’une solution. Si la teinture est secouée, ces particules donnent une apparence trouble à la teinture. Comme nos teintures sont fabriquées selon des méthodes traditionnelles, la précipitation en est un sous-produit naturel et sans danger.

Nos produits sont canadiens depuis plus de 30 ans, et nous en sommes fiers! Toutes nos teintures et toutes nos capsules sont fabriquées au Canada avec des plantes produites au Canada; nous nous approvisionnons à l’étranger uniquement lorsqu’une plante n’est pas produite au Canada.

Bien que ce produit fasse partie de notre gamme de produits de santé féminine, les hommes peuvent aussi l’utiliser pour traiter une infection urinaire.

Nous nous excusons pour ce désagrément, mais, en raison de problèmes d’approvisionnement, devenus courants pour nombre d’entreprises durant la COVID, nous utiliserons temporairement des compte‑gouttes et des pipettes non gradués pour nos bouteilles de 50 et de 100 mL, jusqu’à ce que nous trouvions une solution à long terme.

Pour mesurer votre dose :

  1. Voir le nombre de gouttes indiqué sur l’étiquette ou
  2. Verser le liquide/les gouttes dans une cuillère en fonction de la quantité en mL indiquée sur l’étiquette :

 ½ c. à thé = ~2,5 mL

Deep Immune

Nous vous recommandons de donner à votre enfant Deep Immune Enfants.

Notre formule Deep Immune Enfants contient du lactosérum doux. Nous la déconseillons à toute personne souffrant d’allergie aux produits laitiers.

Si vous êtes déjà malade, nous vous recommandons de cesser de prendre Deep Immune et de passer à l’un de nos produits pour le rhume et la grippe, comme Virafect ou EchinAce. En ce qui concerne les enfants, vous pouvez passer à Échinacée Enfant. Une fois guéri, vous pouvez recommencer à prendre Deep Immune. Pour trouver les meilleurs produits pour un problème particulier, cliquez ici pour voir un tableau et un blogue à cet effet.

Si les contre-indications de chacun des produits ne s’appliquent pas à vous, vous pouvez prendre Deep Immune et Strest en même temps.

Nous vous déconseillons de prendre Deep Immune lors de votre grossesse ou pendant que vous allaitez. Nous vous conseillons de prendre plutôt EchinAce, qui est sécuritaire pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Si votre pression sanguine est élevée, nous vous recommandons de prendre la formule Deep Immune sans réglisse.

Champignon médicinaux

Les champignons sont en pleine expansion dans l’univers des produits de santé naturels, car leurs propriétés médicinales sont de plus en plus reconnues. Malheureusement, parallèlement à cet intérêt explosif croissant, une foule de renseignements vagues, confus, voire erronés, circule concernant les champignons. C’est pourquoi il est très important de connaître les données scientifiques et les faits qui sous-tendent l’usage thérapeutique des champignons. En d’autres termes, bien que les champignons aiment être dans l’ombre, vos connaissances à leur sujet ont besoin d’être sainement exposées à la lumière. D’où cette série de questions-réponses.

En tout premier lieu, si une marque n’indique pas les ingrédients qui composent ses suppléments, arrêtez-vous immédiatement.

En bref : Assurez-vous que votre supplément est fait de champignon (parfois désigné sous le terme de corps fructifère), et non pas des filaments de mycélium similaires à une racine cultivés dans un laboratoire sur un lit de céréales qui ne contiennent pas le spectre complet des composés médicinaux et dont les amidons forment une grande partie des ingrédients. D’un côté, le champignon contient le spectre complet des composés médicinaux, dont un grand pourcentage de composantes thérapeutiques connues sous le nom de bêta-d‑glucanes, qui ont fait l’objet d’un grand nombre de recherches. D’un autre côté, la production du mycélium ne coûte pas cher; le mycélium ne contient pas un large spectre de composantes et est très faible en bêta-glucanes. Ne vous laissez donc pas induire en erreur par les allégations d’« efficacité » associées au pourcentage de polysaccharides. Les amidons (issus des céréales du mycélium) et les bêta‑glucanes sont tous des polysaccharides, la différence étant que les amidons n’ont aucune valeur médicinale. C’est pourquoi il est vital de vérifier le pourcentage de bêta-d‑glucanes, qui est l’un des principaux indicateurs des propriétés médicinales.

Les champignons médicinaux de St Francis Herb Farm sont fabriqués uniquement à partir de champignons biologiques purs et sont riches en bêta-dglucanes testés par un tiers; il sagit de composés qui renforcent le système immunitaire, ont fait lobjet dinnombrables recherches et dont les détails sont communiqués sur la page Web du produit.  Fidèles à notre philosophie, nous établissons un pont entre les méthodes modernes et traditionnelles pour offrir les remèdes à base de plantes les plus efficaces et de la meilleure qualité possible…sans prendre de raccourci.

En détail : Le mycélium désigne les filaments sous-terrains similaires à une racine d’où jaillit le champignon (corps fructifère), mais n’est pas le champignon lui-même. En Amérique du Nord, le mycélium utilisé à des fins commerciales est cultivé en laboratoire, sur un lit de céréales. C’est pourquoi le produit final contient de grandes quantité de céréales/d’amidons. La création de céréales de mycélium nécessite de la fermentation, mais en discutant de ce point, nous finirions par oublier qu’il n’y a pas de champignon dans ces produits. Le fin mot de l’histoire est qu’il est beaucoup moins cher de produire du mycélium que de cultiver des champignons de façon naturelle. Ce n’est pas parce qu’un « grand nom » est associé à un supplément qu’il n’est pas nécessaire de vérifier la composition réelle du produit.

Le champignon ou corps fructifère, que vous voyez ci-dessus sous forme moulue, et qui est la seule partie que l’on doit désigner sous le terme de « champignon », est cultivé dans des conditions naturelles, exposé à l’air frais et à la lumière du soleil sur du bois (cet aspect est essentiel, car le bois transporte les précurseurs de nombreux composés médicinaux critiques que nous voulons trouver dans un supplément de champignon. Sur le plan génétique, les champignons sont plus  complexes et ont plus de propriétés médicinales; ils renferment la majorité des composantes biochimiques puissantes. 

Le champignon est la partie utilisée depuis des siècles en médecine chinoise traditionnelle. De plus, à l’issue d’un très grand nombre de recherches, on a constaté que les bêta-d‑glucanes étaient des composés clés qui renforçaient le système immunitaire, et qu’on les trouvait en immenses quantités dans le champignon, mais que très très peu dans le mycélium. Vérifiez l’étiquette ou le site Web des produits pour voir si le pourcentage de bêta-glucanes y est indiqué. Vous verrez parfois le pourcentage (%) de polysaccharides indiqué comme mesure supposée d’efficacité médicinale.  Cette indication est trompeuse. Les polysaccharides comprennent non seulement des bêta-d‑glucanes, mais aussi l’amidon des céréales du mycélium, qui n’a aucune vertu médicinale. C’est pourquoi le pourcentage de bêta‑d‑glucanes est la mesure dont il faut tenir compte.

Si le produit contient un mélange de champignon et de mycélium, il s’agit probablement avant tout de mycélium. Connaît-on le pourcentage de corps fructifère? Il est important de vérifier – les champignons sont plus chers et, par conséquent, probablement inclus en petites quantités simplement pour faciliter l’allégation de leur présence. Il arrive que certaines marques disent utiliser toutes les parties du champignon, c’est-à-dire les spores, le mycélium et le champignon lui-même, sous le terme de spectre complet. Cette façon de faire altère la véritable définition de « spectre complet ». En réalité, ce terme sert à décrire le fait que le supplément contient un très grand nombre de composés médicinaux, par ex., des bêta-d‑glucanes, des triterpénoïdes, etc. « Large spectre » n’a donc rien à voir avec toutes les parties du champignon. Ce point est essentiel, car il détermine directement l’efficacité d’un supplément.

En bref : Assurez-vous que votre supplément de champignon est fait de corps fructifère, est un extrait, et que le pourcentage de bêta-d-glucanes a fait l’objet de tests et est indiqué. La mesure de polysaccharides peut induire en erreur concernant la valeur médicinale du produit en raison du contenu en amidon issu des céréales utilisées pour la culture du mycélium.

Les suppléments de champignons médicinaux de St Francis sont fabriqués à partir du corps fructifère, et les composés médicinaux sont rendus très assimilables grâce à l’extraction. Ils sont testés par un tiers pour assurer la présence de bêta-glucanes – la composante éprouvée qui soutient activement l’immunité – et cet aspect est clairement indiqué sur les pages du site Web consacrées aux produits.

En détail : Les suppléments de champignon ne sont pas tous de la même qualité! Suite à une étude menée aux É.‑U.1 au cours de laquelle on a testé 19 suppléments de reishi, on a découvert que seulement cinq d’entre eux correspondaient réellement aux allégations indiquées sur leur étiquette et, sur les cinq, trois provenaient de Nammex, notre fournisseur.

Tout d’abord, vous devez vous assurer que le supplément est à base de champignon, et non pas de mycélium ou d’un mélange des deux, ce qui signifie qu’il contient un vaste spectre de composés médicinaux.  Ensuite, nous devons vérifier que le pourcentage de bêta-d‑glucanes est indiqué et que les bêta-dglucanes se présentent sous une forme que votre corps peut bien assimiler (extraction).

  1. Les bêta-1,3-d‑glucanes sont la clé. Dans quelle mesure sont-ils présents?

Selon les données scientifiques, il ne fait aucun doute que les bêta-1,3-d‑glucanes (bêta‑glucanes en abrégé) sont des composés actifs essentiels aux vertus médicinales reconnues, et que c’est dans le champignon (corps fructifère) qu’on les trouve en grandes quantités. Par contre, on ne les trouve qu’en petites quantité dans le mycélium. Cherchez des marques pour lesquelles on teste et indique ces niveaux, car cet aspect est critique pour l’efficacité du supplément (une exception est le chaga, qui, techniquement, n’est pas un champignon et dont les propriétés proviennent du spectre complet de ses composés médicinaux).  Veuillez noter que, sur certains produits, le pourcentage (%) de polysaccharides est indiqué. Si les bêta‑glucanes sont des polysaccharides, c’est également le cas des amidons que l’on trouve dans le mycélium cultivé sur des céréales et qui n’ont aucune valeur médicinale. Ce qui signifie que cette mesure peut être trompeuse et ne pas être nécessairement une preuve d’efficacité. 

  1. Est-ce que les bêta-glucanes et d’autres composés médicinaux clés, comme les terpénoïdes, se présentent sous une forme que mon corps peut réellement assimiler?

Les suppléments à base de champignon (corps fructifère) peuvent comprendre des champignons secs ou des extraits de champignon, auquel cas les composés médicinaux clés ont été tirés du champignon par extraction liquide. La raison de l’extraction est de rendre ces composés plus facilement disponibles pour le corps en cassant les solides parois cellulaires fongiques2 (les parois cellulaires des champignons sont faites de chitine – une substance fibreuse composée de polysaccharides qui  forme le principal constituent de l’exosquelette d’arthropodes et les parois des champignons).  Comme vous pouvez l’imaginer, il est nécessaire de décomposer la chitine pour que le corps puisse bien assimiler ses composés médicinaux. En fonction du type de champignon, l’extraction se fait avec de l’eau bouillante, ou de l’eau bouillante et de l’alcool. Dans le cas du reishi, du hydne hérisson et du chaga, l’extraction double facilite l’assimilation des terpénoïdes, ce qui procure des bienfaits supplémentaires pour la santé.

L’autre possibilité consiste à sécher les champignons, puis à les réduire en poudre. Cette forme fait que le corps peut difficilement obtenir et assimiler les composantes actives. Les réduire en une poudre encore plus fine ou « micronisée » aide, mais, comme les parois rigides n’ont pas été brisées, les composés médicinaux ne sont pas aussi disponibles qu’après l’extraction. Cette méthode nécessite aussi une dose quotidienne, i.e., un nombre de pilules/jour, substantiellement plus élevé. 

Nos champignons sont extraits comme suit – ils contiennent X % de bêta-glucanes :

Extraction à l’eau uniquement                                 

Queue-de-dindon – 35,9% (min 31,1 % – max 38,1 %)*                                  

Maïtake – 21,9 % (min 16 % – max 25 %)*                            

Extraction double

Reishi – 34,2 % (min 31,4 % – max 37,7 %)*

Hydne hérisson – 26,4 % (min 21,8 % – max 28,6 %)*

Chaga – 4,4% % (min 2,6% – max 7%)* (le spectre complet est ce qui est important du point de vue thérapeutique)

*Suite aux tests réalisés sur tous les lots de chaque champignon – comme ces champignons sont cultivés selon un processus naturel, il peut y avoir des différences entre les lots – nous indiquons la moyenne ainsi que le minimum et le maximum.

1 https://www.nature.com/articles/s41598-017-06336-3

2 Upton R. American Herbal Pharmacopeia and Therapeutic Compendium: Reishi mushroom, Ganoderma lucidum. Standards of Analysis, Quality Control, and Therapeutics. É.-U. Canada : Santa Cruz; 2000.

La majorité des champignons médicinaux sont réputés pour leurs polysaccharides actifs, connus sous le nom de bêta-d‑glucanes. Certains champignons, comme le reishi, contiennent aussi des composés triterpénoïdes. Vérifiez si ces composés sont indiqués et quantifiés. Si tel est le cas, assurez-vous que l’entreprise peut étayer cette affirmation par des rapports de test. Certaines entreprises indiquent de multiples composés « actifs » sans résultats de tests.

Ne vous laissez pas induire en erreur par un pourcentage élevé de polysaccharides. Les polysaccharides peuvent simplement être des amidons, qui sont un alpha-glucane et une composante majeure des céréales.  On trouve couramment des céréales dans les produits à base de mycélium.

En bref : Assurez-vous que votre supplément est à base de corps fructifère. Puis, s’il y a seulement un volume élevé, par ex., 800 mg-1500 mg, il s’agit de champignon séché moulu. Par contre, s’il y a aussi un nombre moins élevé, par ex., 100 mg-300 mg, alors, il s’agit d’un extrait.   

Les suppléments à base de champignons médicinaux de st. Francis Herb Farm sont des extraits de corps fructifère uniquement, pour que vous puissiez avoir une  capsule surpuissante. Voici ce que vous verrez sur nos étiquettes, par ex.,  hydne hérisson : Formule surpuissante 170 mg, extrait 8:1/équivaux à 1360 mg. Cela signifie que le processus d’extraction fait que 1360 mg de champignon sec deviennent un extrait surpuissant de 170 mg (extrait 8:1) – et c’est pourquoi il vous suffit de prendre seulement 2 capsules par jour!

En détail : La partie utilisée n’est pas indiquée sur toutes les étiquettes : champignon (corps fructifère) ou mycélium? Champignon séché ou extrait de champignon?

Commencez par vérifier les ingrédients médicinaux sur l’étiquette pour voir s’il y est indiqué corps fructifère ou mycélium. À partir de là, choisissez de préférence les produits à base de corps fructifère.

Puis, pour savoir si le produit est à base de champignon séché ou s’il s’agit d’un extrait, regardez les pourcentages indiqués sur l’étiquette ou la page Web du produit. Si vous voyez un nombre élevé comme 800 mg-1500 mg, il s’agit du volume de champignon sec par capsule. Si c’est le seul nombre indiqué, cela signifie qu’il s’agit de champignon moulu séché. Si vous voyez un nombre moins élevé comme 100 mg-300 mg, généralement accompagné d’une indication comme « extrait 8:1 », cela signifie qu’il s’agit effectivement d’un extrait, la forme la plus facilement assimilable par le corps. Ces chiffres signifient, par exemple, que suite au processus d’extraction, 800 mg de champignon séché deviennent une poudre surpuissante de 100 mg. C’est pourquoi on dit qu’il s’agit d’un extrait 8:1. En d’autres termes, une capsule de 100 mg équivaut à 800 mg de champignon séché.

En bref : La surpuissance signifie qu’il y a une grande quantité de composés médicinaux que le corps peut assimiler et utiliser dans une petite quantité de poudre. Cela signifie qu’un plus petit nombre de capsules suffisent pour obtenir une dose thérapeutique. Lorsque vous comparez des suppléments, assurez-vous de déterminer combien de jours un flacon dure ainsi que sa qualité pour déterminer le meilleur rapport qualité-prix.

Comme les suppléments de champignon de St. Francis Herb Farm sont des extraits du corps fructifère, ils offrent une dose surpuissante avec seulement 2 capsules/jour. Un flacon de 60 unités suffit pour 30 jours/un mois. Vous constaterez que nos suppléments de champignon offrent un excellent rapport qualité-prix.

En détail : La surpuissance signifie qu’il y a une grande quantité de composés médicinaux sous une forme concentrée que le corps peut assimiler et utiliser, et cette concentration fait qu’une petite quantité de poudre suffit.

Vous obtenez ainsi non seulement un supplément de grande qualité, mais aussi une dose thérapeutique avec seulement 2 capsules par jour.

Pour pourvoir comparer correctement des suppléments, il est particulièrement important de vérifier le nombre de doses journalières, et pas simplement le nombre de capsules, afin de déterminer le prix par jour. Certains suppléments peuvent sembler moins chers, mais si le flacon dure seulement deux semaines par rapport à un autre produit dont le prix est légèrement plus élevé, mais qui dure quatre semaines, alors le deuxième produit a un bien meilleur rapport qualité/prix.

En bref : Nous avons conclu un partenariat avec Nammex, une entreprise nord-américaine certifiée biologique qui, depuis 40 ans, est un chef de file dans la création d’extraits en poudre de champignons (corps fructifères) de grande qualité. Ses champignons sont cultivés en Chine, la patrie des maîtres reconnus de l’utilisation des champignons dans l’art de la guérison, dans des montagnes vierges, bien loin des centres industrialisés du pays.

En détail : Nos champignons 100% certifiés biologiques proviennent d’extraits de champignons médicinaux nord‑américains produits par Nammex, un cultivateur et fabriquant réputé qui se spécialise dans les extraits de champignons (corps fructifère) et est reconnu pour sa qualité et son intégrité. Le fondateur de Nammex, Jeff Chilton, a plus de 40 années d’expérience dans la culture des champignons et est à l’avant-garde de l’industrie des champignons depuis sa création. Nammex a établi ses normes de qualité par l’étude analytique des importants composés que l’on trouve dans ces champignons, notamment les bêta‑glucanes. Sa ferme de culture se trouve dans le comté de Qingyuan, en Chine, une région réputée pour son environnement vierge non pollué idéal pour la culture et la récolte des champignons : elle est située dans les montagnes, bien loin des centres industrialisés du pays. Les champignons y sont cultivés sur des substrats naturels, comme des sciures de bois et des grumes de bois dur, dans des ombières ou des serres, dans lesquelles il y a une constante circulation d’air frais et d’eau propre.

Pourquoi en Chine? Parce que l’usage thérapeutique des champignons est au cœur de la médecine chinoise traditionnelle (MCT). On y cultive des champignons depuis des siècles, et les praticiens de la MCT sont des maîtres reconnus de cet art thérapeutique.

Les champignons utilisés à des fins médicinales sont rarement cultivés en Amérique du Nord. Cela coûterait simplement trop cher. Aujourd’hui,  la majorité des champignons viennent d’Asie, principalement de Chine. En fait, la Chine produit 85 % des champignons du monde. Même le Japon, qui est un producteur de champignons traditionnel, est le premier importateur de champignons chinois.

Aucun. Bien que de l’alcool soit utilisé dans le processus d’extraction, cet alcool s’évapore entièrement avant que le produit arrive au stade de la poudre.

La qualité supérieure de nos suppléments de champignon tient à deux critères essentiels. Tout d’abord, nous veillons à utiliser la principale partie médicinale du champignon et à la traiter comme il faut pour en tirer tous les bienfaits. Ensuite, nous accordons une importance primordiale aux contrôles de la qualité que nous avons mis en place à chaque étape du processus. 

Pour commencer, comme nous l’avons mentionné, nous choisissons de fabriquer nos extraits de champignon à partir du corps fructifère, c’est-à-dire du champignon lui-même, et non pas de mycélium cultivé en laboratoire. Ensuite, plutôt que de simplement sécher et emballer le champignon tel que, nous utilisons de l’eau et/ou de l’alcool pour en extraire toutes ses principales composantes.  

Puis, nous couronnons le tout d’une série de tests rigoureux afin de vérifier l’efficacité thérapeutique de nos produits.  En fait, tout au long du processus, nous faisons des contrôles de la qualité pour assurer l’intégrité du produit final. Voici certaines des principales étapes que nous avons établies : 

  • Nous cultivons les champignons de façon durable sans produits chimiques. 
  • Nous utilisons des substrats naturels sélectionnés, comme des sciures de bois et des grumes de bois dur enrichies de protéines comme base alimentaire pour les champignons afin de garantir la production de composés médicinaux importants. 
  • Après la récolte et avant le traitement, nous testons tous les champignons pour vérifier qu’ils ne contiennent pas de résidu chimique ou autre contaminant. 
  • Nous faisons passer toute l’eau utilisée pour l’extraction et le nettoyage par un système d’ultrafiltration qui filtre les métaux lourds, les pesticides, les solvants industriels, les matières dissoutes, les bactéries, les virus et à peu près tous les contaminants d’origine hydrique. 
  • Nous utilisons des installations certifiées biologiques et certifiées BPF, c’est-à-dire conformes aux bonnes pratiques de fabrication. Point critique : l’air qui pénètre dans les zones propres du bâtiment est filtré. Les espaces propres sont contrôlés chaque jour pour vérifier l’entrée possible de microbes atmosphériques. 
  • Avant l’emballage final, nous procédons à des tests antimicrobiens complets concernant les bactéries, les levures et les moisissures, le e. colo et les coliformes. 
  • Nous procédons à des analyses et à des tests visant à vérifier la présence potentielle de métaux lourds et de pesticides excédant les normes USP, ainsi qu’à une évaluation organoleptique (i.e., évaluation de la saveur, de l’odeur et de l’apparence). 
  • Après l’expédition, des laboratoires tiers procèdent à une autre série de tests pour vérifier la présence potentielle de microbes, de métaux lourds et de pesticides.  
  1. De plus, des tests sont réalisés concernant les éléments suivants : les bêta-glucanes, pour assurer la présence de composés actifs,  
  2. les ergostérols pour assurer la pureté fongique, 
  3. les alpha-glucanes pour éviter les adultérants et les transporteurs, 
  4. les triterpénoïdes dans le cas du reishi, et la cordycépine dans le cas du cordyceps. 
  •  Nous procédons à une évaluation organoleptique finale. 

 

En bref, si vous cherchez un produit à base de champignon de grande qualité, intégralement testé et dont les niveaux importants de bêta-glucanes sont vérifiés par des analyses, nous sommes les chefs de file. Notre objectif est de vous offrir le meilleur de ce que le monde a à offrir. Pas de mycélium, pas de céréales, pas d’amidons. Nous cultivons des champignons authentiques, naturellement, selon les procédés de Dame Nature.

Le chaga sauvage pousse naturellement dans les forêts étendues du Canada, de la Russie, du Nord de la Chine et des zones climatiques du Nord, où le bouleau constitue la principale espèce d’arbres. Bien que l’on parle couramment du chaga comme d’un champignon, il s’agit en fait d’une croissance fongique à couche extérieure foncée pigmentée similaire à du charbon brûlé. Durant des centaines d’années, le chaga a été récolté à la main à l’état sauvage et utilisé par les habitants du Nord de l’Europe et de la Russie. 

Les bouleaux ont des composés précurseurs comme la botuline et d’autres composés triterpénoïdes. Sans arbres, ces triterpènes se trouvent rarement dans le chaga. Le chaga tire la bétuline et ses autres précurseurs directement du bouleau et les transforme en inotodiol, en acide traméténolique et en acide bétulinique. Le chaga a besoin de ces précurseurs ligneux pour synthétiser les triterpénoïdes pour lesquels il est si célèbre. 

Conclusion : le chaga contient des métabolites secondaires mesurables qui le distinguent sur le plan médicinal des autres champignons que nous vendons, comme le reishi ou le hydne hérisson, par exemple, pour lesquels le contenu en bêta-glucanes est un critère essentiel.

PRODUITS CONTRE LES ALLERGIES

La fonction immunitaire repose sur l’équilibre délicat entre des sous-ensembles de cellules immunitaires concurrents. Chez les personnes qui souffrent d’allergies, on relève une prédominance de cellules T auxiliaires immunitaires, connues sous le nom de cellules Th2, par rapport aux cellules Th1. Les personnes touchées par ce déséquilibre sont plus sujettes aux maladies auto-immunes, aux infections et au cancer! Un autre problème est une défaillance de la fonction des cellules T régulatrices.

AntiAllergies avec Deep ImmuneMD est un remède en deux temps contre les allergies qui atténue les symptômes et remédie aux causes sous-jacentes d’un système immunitaire hyperactif. Pour atteindre ce double objectif, nous avons associé les principaux éléments de notre formule classique Deep ImmuneMD à des ingrédients homéopathiques.

Tant Deep ImmuneMD qu’AntiAllergies avec Deep ImmuneMD remédient à la cause sous-jacente des allergies : un système immunitaire hyperactif. Cependant, AntiAllergies avec Deep ImmuneMD remédie aussi aux symptômes allergiques, comme les démangeaisons, la congestion, l’écoulement nasal et les larmoiements.

 

Idéalement, il faut commencer à prendre AntiAllergies avec Deep ImmuneMD 4 à 6 semaines avant le début de la saison des allergies, puis durant toute la saison. Sinon, commencez immédiatement, puis continuez à le prendre durant toute la saison des allergies. Pour ce qui est de Deep ImmuneMD, prenez-le toute l’année, mais cessez d’en prendre lorsque vous passez à AntiAllergies avec Deep ImmuneMD.

Son nom dit tout. SinafectMD de St. Francis Herb Farm est la formule parfaite pour soulager les symptômes de la sinusite (infection des sinus) et des problèmes de nez/sinus liés à une allergie (ainsi qu’au rhume et à la grippe). À prendre en cas de sinusite aiguë (dure moins de 4 semaines). En cas de sinusite chronique (dure plus de 4 semaines), utilisez Sinafect en alternance au deux semaines avec nos gélules Oréganum Plus pour un traitement hautement efficace.

Nos capsules Oréganum Plus contiennent non seulement de l’huile d’origan, mais aussi de l’huile de graine noire et de l’huile d’ail, ce qui en un fait un produit unique en son genre sur le marché. Les capsules Oréganum Plus jouent un rôle crucial dans le traitement de la sinusite chronique (dure plus de 4 semaines), tandis que SinafectMD est recommandé pour les sinusites aiguës (moins de 4 semaines) provoquées par des allergies. Pour traiter efficacement la sinusite chronique, nous recommandons d’alterner aux deux semaines SinafectMD et les gélules Oréganum Plus.